Gandria

Villages

Charmant et bien conservé, Gandria est l’un des plus beaux villages lacustres du Tessin. Les façades des édifices se reflètent dans les eaux du lac Ceresio. Les habitations étroites sont reliées entre elles par des ruelles et des escaliers pittoresques. Certaines habitations, datant du 16e et du 17e siècle, sont embellies de fresques et de décorations en stuc. Le village est facilement accessible en bateau depuis Lugano, et il est aussi relié à deux promenades très agréables: le "Sentiero di Gandria" et le parcours qui part de la rive opposée au village, très appréciée en été pour ses "grotti".

PROMO

La visite


Gandria est le dernier village suisse avant la frontière italienne. En effet, les cimes adjacentes appartiennent déjà au territoire italien, mais le petit groupe de maisons visible au pied des montagnes est encore considéré comme territoire suisse : il s’agit des Cantine di Gandria, les caves où les anciens résidents locaux conservaient leur vin au frais, ainsi que charcuterie et fromages.

Gandria est situé au pied du Monte Brè, qui en langue celte signifie « montagne ». Avant le 14e siècle, le village s’élevait à mi-chemin des adrets de la montagne; ses ruines sont encore visibles. Ensuite, les habitants ont emménagé sur les rives du lac. Avant 1936, date de construction de la route, Gandria était accessible seulement par le lac ou par des sentiers difficilement praticables. Par conséquent, les habitants devaient être autonomes avec l’agriculture, la viticulture et l’élevage. L’activité principale des villageois était la pêche.

Jusqu’à l’hiver glacial de 1709, lorsque la plupart des oliviers tessinois fut détruite, Gandria était aussi connue pour son huile d’olive. En souvenir de cette particularité, un pressoir à olives est exposé devant la mairie. Pour respecter cette tradition, de nouvelles oliveraies ont été récemment plantées et peuvent être visitées faisant un petit détour du Sentiero di Gandria. Vers la moitié du 19e siècle, dans la longue maison jaune, visible depuis le lac, commença la production de la soie.

Comme bien d’autres villages qui surplombent les rives du lac Ceresio, Gandria fut la patrie de nombreux artistes et architectes qui connurent une grande renommée à l’étranger. C’est le cas des frères Giovanni et Giuseppe Torricelli, qui participèrent à la construction du dôme de Trente au 12e siècle et firent la décoration des plafonds de la pittoresque maison de Vigilio et Pietro Rabaglio. Ils furent de même célèbres pour avoir conçu le palais royal des Bourbons à Ségovie, en Espagne, et furent recrutés pour la construction du dôme de Trente au 12e siècle.


Si vous disposez de plus de temps…

Deux promenades


La visite du village de Gandria se marie bien avec deux agréables promenades: le Sentiero di Gandria, ainsi que la balade sur la rive opposée, qui commence à San Rocco et conduit aux grotti (tavernes) de Gandria.

Itinéraire: Le sentier de Gandria (1.5h, voir la carte)


Pour parcourir le classique Sentier di Gandria il est conseillé de se rendre à pieds ou avec le bus Lugano-Castagnola, où commence la promenade au bord du lac en direction de Gandria. Après avoir visité le village, on reprend le bateau pour revenir à Lugano. Il faut calculer approximativement une demi-journée.

Itinéraire: "Cantine di Gandria" (2h, voir la carte)


La deuxième promenade, qui part de San Rocco et arrive au Musée des douanes suisses et des contrebandiers, est conseillée surtout pendant l’été. En effet, c’est un parcours idéal pour sa fraîcheur, car il mène au soi-disant quartier des "Cantine di Gandria", où les résidents locaux conservaient autrefois leur vin, leur charcuterie et leurs fromages.

Le tour commence en bateau depuis Lugano jusqu’à San Rocco, où le grotto homonyme se prête bien à un première halte très agréable. Ensuite, après vingt minutes de montées et descentes, on rejoint à pied les "Cantine di Caprino", une longue lignée de constructions contiguës parfaitement conservées. Après une dizaine de minutes supplémentaires, on arrive au charmant Grotto dei Pescatori (la taverne des pêcheurs), connu pour ses tables accueillantes et ombragées au bord du lac de Lugano. Ensuite, le parcours continue à travers bois au pied de la montagne, en une agréable succession de montées, de descentes et parfois d’ escaliers, en partie le long du lac et un peu en hauteur.

Après environ une heure de marche, on arrive enfin aux célèbres "Cantine di Gandria". Certaines d’entre elles sont privées, alors que d’autres ont été transformées en grotti, des tavernes typiques tessinoises ouvertes seulement pendant la belle saison, car elles ne sont pas dotées d’aménagement intérieur.

La promenade se termine au Musée des douanes suisses et des contrebandiers (ouvert seulement l’après-midi, avril-octobre), qui raconte des histoires de frontière, de passeurs et de contrebande. Après la visite du musée, un agréable trajet en bateau mène à la dernière étape, le village pittoresque de Gandria.

PROMO

Restaurants dans les alentours


Pour compléter la journée