Logement fermé pour rénovation

Centre Pro Natura Lucomagno

Parcs

La région du Lukmanier, certainement l’une des plus belles du Tessin, est l’une des destinations préférées des auteurs de ce guide. Au cœur d’un véritable paradis pour les excursions, l’association environnementale Pro Natura a redonné vie à une initiative créé pendant les années ’80 pour favoriser un rapport harmonieux entre l’homme et son environnement naturel. Le Centre Pro Natura Lucomagno, avec logement, restauration et un riche programme culturel, constitue le point de départ idéal pour découvrir ce parc alpin unique, avec ses plantes et fleurs rares qui chaque été offrent un festival de couleurs bariolées.

PROMO

La visite


Dans les années ’50, l’hospice où s’arrêtaient auparavant les voyageurs du Col du Lukmanier a été transformé en hôtel par Rino Tami. Ce dernier, père de l’architecture tessinoise moderne, réalisa un projet intéressant en pierre et bois.

La structure dispose de sept belles chambres, deux dortoirs, un espace camping avec trois yourtes (tentes mongoles), depuis lesquelles pendant la nuit on peut observer les étoiles. Il y a aussi un restaurant, qui propose un grand nombre de produits locaux, comme les délicieux fromages des alpes du Lukmanier.

Cependant, l’importance du Centre – selon ses promoteurs – ne consiste pas tant dans la structure que dans les émotions et la joie qu’elle offre à ses hôtes et à ceux qui souhaitent découvrir la nature des environs. Le Lukmanier – du latin "Lucus magnus", grande forêt sacrée – est un lieu unique. Au cours des siècles, l’homme a lui aussi contribué à la beauté du paysage en réalisant des espaces ouverts et des prés fleuris dans des endroits qui, autrement, auraient été envahis par la forêt. Grâce à siècles d’efforts, les paysans de montagne ont réussi à sauver les prés et les pâturages pour donner du fourrage au bétail tout en gardant le bois à distance. Le bétail constitue en effet la ressource principale de subsistance aux alpages.

L’itinéraire proposé traverse ces prés, couverts de plantes et de fleurs rares qui chaque été offrent un festival de couleurs bariolées. Derrière l’hôtel se trouve une réserve forestière cantonale très importante, Selvasecca, où qui présente un nombre considérable de pin cembro ou pin des Alpes. Le Centre Pro Natura organise un programme culturel très riche, des visites guidées et fournit toutes les informations nécessaires à la découverte de la région.

voir la carte)


La région du Lukmanier présente des itinéraires sans difficultés, pour tous. Parmi les nombreuses promenades possibles, nous proposons ici une randonné facile mais très gratifiante en raison de la beauté du paysage. Elle donne l’occasion de découvrir la région de Dötra, située entre Olivone et le col du Lukmanier. L’été, ses prés sont fleuris et s’animent de couleurs vives, en offrant un spectacle inoubliable aux visiteurs. La richesse et la variété de la flore de Dötra sont connues depuis longtemps et la région fait partie de l’inventaire fédéral des paysages, des sites et des monuments naturels dignes d’être protégés.

L’itinéraire commence à Acquacalda, où s’élève le Centre Pro Natura à environ 1750 mètres d’altitude. Le sentier passe à travers les pinèdes et débouche rapidement sur le plateau de Croce Portera (1917 mètres), où la grande croix invite au silence et à la réflexion. Une douce succession sans dénivelé de prés fleuris conduit au centre de Dötra. Marguerites, lys, gentianes, arnica, renoncules, orchidées sauvages, anémones et d’autres fleurs composent des tableaux inoubliables, en particulier les mois de juin et de juillet. Dans les environs on trouve aussi de nombreuses variétés de papillons et d’insectes, ainsi qu’une cinquantaine d’espèces d’oiseaux nicheurs. Le paysage est majestueux, avec les sommets imposants, les conques fleuries et les rochers qui affleurent encadrés de vert.

La région présente, outre les soi-disant “prés maigres”, au sol pauvre en minéraux mais riche en espèces végétales, des zones humides au grand intérêt naturaliste. À Dötra il y a un refuge, ouvert toute l’année, point de départ pour des excursions plus difficiles. On y trouve aussi un grotto (taverne tessinoise) qui propose une excellente cuisine. Le sentier continue vers Avéuda, un petit groupe de maisons situé sur un point panoramique.

Le retour peut se faire par le même chemin, ou bien en empruntant un autre sentier balisé qui, passant plus haut, de Dötra conduit à Croce Portera. De là on revient au point de départ.

La Vallée Blenio


Cette promenade est aussi une excellente occasion de visiter la magnifique Vallée Blenio, surnommée Vallée du Soleil. Il est conseillé de remonter la vallée par la route de la rive gauche du fleuve Brenno et de descendre le long de la rive droite.

En remontant, cela vaut la peine de s’arrêter à la Maison des Landfogti du XVIe siècle à Lottigna, siège du Musée historique de la Vallée de Blenio, qui présente sur sa façade les blasons des familles qui se succédèrent à la tête de la vallée. En traversant les villages pittoresques (certains dignes de carte postale, comme Aquila), on arrive à Olivone, où l’on trouve dans la Ca’ da Rivöi du XVIIe siècle le Musée ethnographique de la vallée.

En descendant, le long de la rive droite on admire les ruines du château de Serravalle à Semione, construit au XIIe siècle par la noblesse de Blenio pour contrôler la route du Lukmanier, détruit en 1402.

En parcourant cette vallée, le visiteur est impressionné par la présence de nombreuses maisons seigneuriales imposantes, de différentes époques, construites par les autochtones qui ont fait fortune à l’étranger: les chocolatiers, les glaciers, les cuisiniers et les vendeurs de marrons.

PROMO


Pour compléter la journée