Musée Vincenzo Vela

Musées

Le Musée Vincenzo Vela, qui abrite les œuvres du sculpteur tessinois, appartient à la pléiade des plus importantes maisons d’artiste du 19e siècle en Europe. Construite par le grand sculpteur réaliste tessinois Vincenzo Vela (1820-1891) à l’apogée de sa carrière, Villa Vela devient un musée publique après son legs à la Confédération. De 1997 à 2001 l’édifice a été entièrement rénové par le célèbre architecte tessinois Mario Botta. De nombreux éléments, ainsi que le magnifique parc panoramique, rappellent le caractère privé de cette villa et en font une œuvre d’art à part entière.

PROMO

Les collections


Les collections exposées au Musée Vincenzo Vela reflètent les spécificités de la maison-musée d’un homme, Vincenzo Vela, qui vécut son époque à la première personne, engagé tant comme artiste que comme patriote. Parmi les quelques 5000 œuvres conservées, on trouve au premier rang sa gypsothèque, collection de modèles en plâtre, dont la qualité et la monumentalité sont surprenantes. Cette extraordinaire collection expose les modèles originaux en plâtre de presque toutes les sculptures de Vela. Juste à côté on peut admirer les nombreuses ébauches en terre-cuite et en plâtre, qui témoignent d’une grande finesse et d’une précision remarquable.

L’héritage comprend aussi un millier d’estampes et de dessins, dont un grand nombre a été réalisé par Vela lui-même, ainsi qu’un surprenant recueil de photographies d’époque. Ces dernières, environ un millier, se distinguent parmi les plus anciennes collection suisses de photographie. Lorenzo Vela, le frère de Vincenzo, était un important sculpteur d’ornements et animalier. L’ensemble de ses œuvres en plâtre et en terre-cuite conservé au musée comprend surtout des animaux, ainsi que quelques figures allégoriques ou appartenant à des genres artistiques variés.

Les œuvres du peintre Spartaco Vela, fils de Vincenzo et donateur de la villa à la Confédération, sont elles aussi exposées au musée: on peut admirer de nombreuses peintures à l’huile et des esquisses préparatoires et académiques. Les trois artistes de la famille Vela collectionnaient la peinture contemporaine de leur époque, chacun suivant ses goûts personnels et profitant des amitiés avec les collègues et les amis de l’Académie. Ainsi, ces trois collections, réunies dans le patrimoine du Musée Vincenzo Vela, constituent un des plus grands ensemble suisse de peinture du 19e siècle de la région lombarde et piémontaise.

La bibliothèque familiale compte plus de 1500 volumes et constitue un point de départ enthousiasmant pour étudier l’histoire de la réalisation de nombreux monuments de Vincenzo Vela.

Les Vela


Considérés à juste titre comme les bienfaiteurs de leur village d’origine, Ligornetto, les deux membres les plus distingués de la famille Vela, les artistes Lorenzo et Vincenzo, proviennent d’un milieu très humble. Leur père, Giuseppe Vela (1780-1849) était un simple paysan, et leur mère, Teresa Casanova (1782-1866) tenait une auberge. À l’instar de nombreux jeunes originaires du Mendrisiotto, les deux frères Vela commencèrent très tôt à travailler la pierre aux carrières de Besazio, de Viggiù et de Saltrio.

Lorenzo et Vincenzo, tous deux particulièrement doués, se firent une renommée dans la ville voisine de Milan, qui accueillait les jeunes tessinois au chantier du Dôme ou dans les amphithéâtres de l’Académie des beaux-arts de Brera. Les deux sculpteurs restèrent cependant toujours en contact avec leur village d’origine, démontrant leur attachement grâce à des dons généreux à la commune de Ligornetto. Lorenzo fut l’un des fondateurs de la Società di Mutuo Soccorso (Société de secours mutuel) en 1889, alors que Spartaco, fils unique de Vincenzo et dernier descendant direct de la lignée Vela, mort jeune, suivit la volonté de son père et légua à la Confédération sa villa, ainsi que toutes les collections qu’elle conservait. Il envisageait, comme son père, la possibilité de transformer la Villa Vela en un musée et une académie des beaux-arts. Si d’un côté la politique libérale des trois artistes favorisa les commissions d’œuvres et la fréquentation de milieux du Risorgimento et progressistes, en Lombardie comme au Tessin, d’un autre côté celle-ci éveilla de grandes hostilités chez les conservateurs tessinois, qui accusaient les Vela d’anticléricalisme.

Dans le village de Ligornetto, les Vela ont laissé de nombreux témoignages de leur passage, qui vont de plaques commémoratives aux fontaines financées et décorées par les artistes eux-mêmes. Il ne faut absolument pas manquer la tombe monumentale de Vincenzo Vela au cimetière de Ligornetto, unique en son genre. Il s’agit d’un exemple extraordinaire de sépulture historié par un sculpteur, qui représente l’artiste, défunt, gisant, aux pieds duquel un trophée se singularise par son raffinement et sa complexité iconographique, avec des références maçonniques et les caractéristiques de l’auteur.

PROMO

Restaurants dans les alentours


Pour compléter la journée