Service de bateaux suspendu (novembre - mars)

Marchés du Lac Majeur

Eau

Une agréable traversée en bateau depuis Locarno ou Ascona conduit aux marchés hebdomadaires des villages italiens au bord du Lac Majeur : le mercredi à Luino, le samedi à Verbania-Intra et le dimanche à Cannobio. Depuis des décennies, le marché de Luino en particulier est fréquenté par une multitude de touristes venant du nord des Alpes et même de Bavière et d’Autriche. Non seulement on en profite pour faire ses achats et découvrir ces villages pittoresques, mais on apprécie aussi la croisière sur le Lac Majeur, l’un des « endroits plus beaux du monde » selon Stendhal.

PROMO

Pendant la traversée du grand lac en forme de dauphin, on peut admirer les Îles de Brissago avec leurs célèbres arbres exotiques, Cannobio et le grandiose Sanctuaire de la Piété, Cannero et les ruines des châteaux des bandits Mazzarditi et, en face, Luino, village typiquement lombard. Sur la rive piémontaise on distingue Oggebbio et Ghiffa, suivis de Verbania, chef-lieu fleuri, avec vue imprenable sur Laveno. À la fin de la journée on repart, chargés d’achats, à bord des « rares bateaux du soir | des illuminations fleuries » qui se déplacent sur le lac au crépuscule, comme le chantait un poète.

Luino (tous les mercredi, de 8h30 à 17h00)


Le marché de Luino est le plus célèbre du Lac Majeur. Fréquenté depuis cinq siècles, quand l’empereur Charles V consentit en 1541 à ce que les habitants de Luino eussent chaque mercredi le "forum seu mercatum liberum et francium". L’écrivain Piero Chiara (1913-1968), originaire de Luino, décrivait ainsi le marché de son village natal : "des marchands de toute sorte se réunissaient, comme aujourd’hui d’ailleurs, au marché de Luino. Les vendeurs de volaille, fromage, fruits et légumes, s’installaient avec leurs étals à l’ombre des arbres de la Piazza Mercato, tandis que ceux qui exhibaient sacs à main, coupons de tissus, chaussures, quincaillerie, parapluies, graines, grenaille, ustensiles agricoles, et même un libraire, son comptoir installé sur une charrette, s’éparpillaient dans les rues et envahissaient chaque endroit jusqu’à occuper tout le village."
Aujourd’hui on a ajouté des stands de chemises et de vêtements, de maroquinerie, de merceries aux fils rares et aux rubans destinés à la couture et à la broderie, d’assiettes et services de table, sans oublier les fameux étalages de fruits et légumes, pour atteindre environ quatre cent stands.

Cannobio (chaque dimanche, de 8h00 à 13h00)


"Dans ce noble bourg – écrivait Frère Morigia il y a quatre siècles – fleurissait l’honorable et noble filature de la laine. Et maintenant il y a ici un grand échange de cuirs et de couvertures de grosse laine, et tous les quinze jours le Jeudi on installe un marché fréquenté par un grand nombre de personnes." Aujourd’hui, le marché a lieu tous les dimanches sur la superbe place rectangulaire, partiellement enrichie d’arcades, avec un débarcadère délicieusement rétro qui surplombe le lac. Au nord, sur la droite en arrivant, s’élève le grandiose Sanctuaire de la Piété, agrandi par Saint Carlo Borromeo. À l’intérieur on trouve sur l’autel la "Montée au Calvaire" de Gaudenzio Ferrari, et, sur le marchepied, l’image miraculeuse de la Piété, avec la Madone qui pleure.
Le marché pittoresque – très fréquenté aussi par les tessinois et par les touristes qui séjournent dans la région de Locarno – propose des denrées alimentaires, fruits, légumes et fleurs cueillies sur les cols voisins, fromages et charcuterie typiques de production locale et nationale, vêtements de toute sorte, des vestes en cuir et sacs à main aux chandails, chemises, chaussures, chapeaux, artisanat et autres marchandises, exposés sur trois cent étals.

Verbania-Intra (tous les samedi, de 8h00 à 17h00)


Dans les arrêtés municipaux d’Intra, le marché était règlementé dès 1393. Il avait alors lieu toutes les deux semaines au quartier Sassonia, le long du torrent San Bernardino. Après deux siècles, Frère Morigia le décrit ainsi : "Ce bourg est exempt de taxes et de péage. Tous les quinze jours, le samedi, on y trouve un grand marché, où se concurrencent non seulement les villages des deux rives, mais aussi d’endroits plus lointains, surtout pour les concours de toutes sortes de bétail. Les marchands viennent aussi du Valais et des autres parties de la Terre Allemande avec de grandes quantités de fromage." Les samedis, lorsqu’il n’y avait pas de marché à Intra, celui-ci se trouvait dans la localité voisine, Pallanza.
Aujourd’hui tous les samedi, deux cent quarante étals se déploient sur quatre places du centre historique d’Intra et exposent une grande variété de marchandises: fromages et charcuterie variée, poisson frais du lac et de mer, fruits et légumes des potagers des villages des collines, ou encore chaussures et vêtements, vestes en cuir, sacs à main, ceintures, chaussettes, chapeaux, tissus de coton, de lin, de soie et de laine peignée.

(Raffaele Fattalini)

PROMO

Restaurants dans les alentours


Pour compléter la journée