Le pont tibétain de Curzútt

Excursions

Cette promenade en colline d’environ 4 heures, dans une région qui donne sur la Plaine de Magadino, du côté de la rive droite de la rivière Ticino, outre la beauté du paysage, présente différents points d’intérêt: les frissons de la traversée d'un des plus longs ponts tibétains de Suisse (270m); la découverte de la petite église de San Bernardo, d’origine romane et très riche en fresques; la visite du hameau de Curzútt, magnifiquement restauré, témoignage des temps où la vie quotidienne se déroulait surtout en colline.

PROMO

Itinéraire: Curzútt (4h, voir la carte)


L’itinéraire commence à Sementina (Via della Serta). Après avoir traversé le portail des "Fortini della fame" (petites tours de la faim), on continue jusqu'à Mondò sur un sentier qui plus loin se relie avec Via delle Vigne. A' Mondò on abandonne le chemin dans les vignobles (qui conduit jusqu'aux environs de Locarno) pour monter aisément vers San Defendente. Cette première partie de l'itinéraire traverse un paysage collinaire très suggestif, recouvert de vignobles exposés au soleil et cultivés principalement par trois petits viticulteurs qui produisent d'excellents vins (caves Pizzorin, Mondò, Gauch).

Dans la splendide clairière de San Defendente se trouve l'homonyme oratoire du tard Moyen Âge, qui abrite des fresques du XVIe siècle. Le paysage change et les vignobles
laissent la place aux bois de châtaigniers, qui caractérizent le reste du parcours. Se rapprochant du pont tibétain, à travers de l'épaisse végétation on aperçoit les Châteaux de Bellinzone, la petite église de San Bernardo et le hameau de Curzútt.

Le pont tibétain se montre, dans toute sa fine élégance, seulement vers la dernière partie du sentier. Ses 270 mètres de longueur sont impressionnants, même avant de le rejoindre. Grâce aux 728 planches en bois de mélèze et au treillis métallique de protection, on le traverse aisément, en toute sécurité. Pour ceux qui ne souffrent pas de vertige, une pause à moitié chemin, à 130 mètres au-dessus de la rivière, vaut la peine pour admirer le splendide panorama vers la Plaine de Magadino d'un côté et les montagnes de l'autre, tandis qu'au loin on aperçoit aussi les Châteaux de Bellinzone.
Après le pont, le chemin continue traversant une zone assez raide, avant d'atteindre l'église romane de San Bernardo, un monument d'importance nationale.


L’église San Bernardo


Si aujourd’hui elle paraît isolée, autrefois cette église participait activement à la vie du village. Ses origines remontent à la fin du XIe siècle et à l'intérieur, malgré une architecture sobre, elle abrite de très riches fresques du XIVe et du XVe siècle, qui couvrent pratiquement toutes les parois. La fresque de la Cène est étonnante, parce que l’auteur propose sur la table des produits locaux comme des crabes d’eau douce et des cerises.
Si l’église est fermée, on trouve les clés chez l’auberge ou le restaurant de Curzútt juste un peu plus loin.

L'ancien hameau de Curzútt


En quelques minutes, de l’église on arrive à Curzútt, à 600 mètres d’altitude, où se trouve aussi un excellent restaurant. Dans les iècles passés la population n’habitait pas la plaine comme aujourd’hui mais sur la colline, soit parce que la rivière Ticino sortait fréquemment de ses berges et il était donc facile d’attraper le paludisme; soit pour éviter les pillages des soldats qui luttaient pour conquérir Bellinzone, importante voie d’accès aux Alpes.
Le splendide hameau de Curzútt, avec ses constructions en pierre, ses potagers, ses terre-pleins cultivés de céréales et de vignes, a été magnifiquement restauré ces dernières années par la Fondation Curtútt-S. Barnárd (avec plus de 6 millions d’investissements). Les travaux n’avaient pas pour but de réaliser un musée à ciel ouvert, mais un centre vivant qui aujourd’hui abrite aussi une auberge et un restaurant d’excellente qualité. Plusieurs constructions, des murs à sec, l’ancien chemin muletier ont été également remis en état et un charmant parc de jeux pour enfants a été créé.

Après la visite de Curzútt l'itinéraire poursuit vers Monte Carasso, en passant par des vignobles, l'église SS. Triinità et les "Fortini della fame" (petites tours de la faim).
Il est aussi possible de descendre avec le téléphérique Mornera-Monte Carasso, mais il y a souvent de longues attentes.

Service de navette et infopoint


Du printemps à fin octobre, un service de navette est en fonction, avec départ et arrivée à l'Infopoint de Monte Carasso. Le matin, la navette monte jusqu'à l'oratoire de San Defendente: départ chaque 45 minutes, entre 9h15 et 12h45. L'après-midi, rentrée à Monte Carasso depuis le parking Pairolo dessous de Curzútt. L'Infopoint fait aussi service de billetterie pour la navette et pour le téléphérique Monte Carasso-Mornera.

Informations, prix et horaires:
Infopoint Monte Carasso, via El Cunvént 3 - tel. +41 91 821 15 59 - carasc@bellinzona.ch

Pour ceux qui aiment le vin


Pour les passionnés du vin, la région de collines sur la rive droite de la rivière Ticino propose quelques unes des caves les plus intéressantes du Canton. Se promener dans les vignes est particulièrement agréable. Il s’agit pourtant de vignobles très fatigants à entretenir, parce qu’ils sont très raides, difficiles à accéder et fréquemment envahis par les sangliers. On calcule que l’entretien de ces vignes demande presque le double de temps par rapport à celles de la plaine. Leur position favorise cependant une excellente qualité: grâce à l’ensoleillement idéal et à l’air frais qui descend des montagnes, le raisin y mûrit particulièrement bien.

L’auberge-restaurant de Curzútt propose les vins produits sur place avec le raisin cultivé dans l’ancienne vigne restaurée (avec des cepages croisés entre différentes sortes).
A' Monte Carasso, non loin du départ du téléphérique, on trouve les caves Settemaggio (famille Marcionetti), Pizzorin (de Giancarlo Pestoni) et I Fracc (tenue par Christian Rigozzi, frère de la célèbre ex Miss Suisse).
On y trouve aussi le petit magasin Quintorno qui propose des produits typiques la région.

PROMO