Col S. Gotthard fermé (novembre - mai)

Lacs du Saint-Gothard

Eau

L’excursion qui conduit aux petits lacs du Saint-Gothard offre des jeux fascinants de reflets entre le ciel et les montagnes dans les nombreux miroirs d’eau qui longent le parcours. Cette randonnée, conseillée en été ou en début d’automne en raison de l’altitude, n’est pas difficile mais demande un peu d’entraînement et un équipement adapté. On part de l’hospice au sommet du col du Saint-Gothard (2091 m) et on continue le long des lacs, admirant les eaux miroitantes, bleu ou émeraude, animées par des brises légères qui rident leur surface: une expérience inoubliable!

PROMO

Itinéraire: Lacs du Saint-Gothard (5h, voir la carte)

L’excursion qui conduit aux petits lacs du Saint-Gothard présente des miroirs d’eaux avec des effets scéniques remarquables. Le parcours qui les relie est immergé dans la beauté sauvage de la nature, au centre de la chaîne alpine. Entouré de sommets imposants, il contourne les grands blocs granitiques qui constellent les prés fleuris et les rivages, comme pour former un puzzle parfait. La randonnée se fait de préférence en été ou au début de l’automne, à cause de l’altitude. Bien que la marche ne soit pas difficile, il faut avoir un minimum d’entraînement, ainsi que l’équipement adéquat.

Le point de départ est l’hospice au sommet du col du Saint-Gothard (2091 m), accessible facilement en voiture (des places de parking sont prévues), ainsi qu'avec le CarPostal. Suivant le sentier officiel Orsino-Realp, signalisé par les balises blanches et rouges, on se dirige vers le barrage du Lucendro. Le lac homonyme est d’un vert clair intense très particulier.

Le premier miroir d’eau sur le parcours est celui de Orsino, à 2286 mètres. Ses rives sont en alternance recouvertes de caillouteux et d’herbe et, avec ses eaux d’un bleu intense, il ressemble à un œil grand ouvert sur vers le ciel. Un peu plus loin on aperçoit un refuge. On suit le chemin en montant, depuis lequel on voit toujours Orsino, jusqu’aux deux bassins d’Orsirora. Le premier est vert, alors que le deuxième est d’un bleu étincelant. Et si ces noms étaient liés à la présence, autrefois, d’ours dans la région?

Ensuite, on continue en passant par les deux lacs Valletta (à 2468 et 2432 mètres d’altitude) et par d’autres bassins aux formes bizarres et aux eaux chatoyantes, bleues ou vert émeraude, reflétant le ciel et les montagnes. Les visiteurs sont enchantés par ces miroirs scintillants, ridés par les brises légères et immergés dans la mousse et les rochers. Tous ces lacs alpins sont fascinants, tant si on les admire d’en haut que si l’on se repose sur leurs rives calmes et silencieuses.

Lors de la randonnée il est possible d’apercevoir quelques marmottes timides, au milieu d’une faune et d’une flore alpine.
Sans compter les pauses, la durée totale de l’excursion est d’environ cinq heures.

Pour compléter l’excursion il est possible de visiter le Musée national du Saint-Gothard, qui, à travers des documents, des histoires et des films, rappelle l’importance de cette voie de communication entre nord et sud.

PROMO